10 habitudes à adopter pour éviter les infections urinaires à répétition

Pas de parité en matière d’infections urinaires à répétition les femmes sont majoritairement la cible de cette maladie gênante. Envie répétée d’uriner, brûlures lors de la miction, urine trouble… Ces symptômes sont accompagnés d’un diagnostic courant : la cystite.
L’infection urinaire est une contamination bactérienne d’un organe intégré dans le système urinaire : urètre, vessie, prostate…

Lorsque la maladie se déclare, c’est souvent un traitement antibiotique qui est proposé. Mais l’infection urinaire est d’autant plus problématique qu’elle a tendance à récidiver. Pour sûr, vous vous demandez s’il existe des moyens alternatifs aux antibiotiques permettant de prévenir le risque d’une infection urinaire à répetition. Pour vous, on fait le point sur 10 habitudes à adopter afin d’éviter les infections urinaires.

1 : Boire régulièrement de l’eau

Il n’est pas superflu de vous conseiller de boire de l’eau car beaucoup de femmes ne s’hydratent pas suffisamment et cela favorise l’apparition des infections urinaires. Il est recommandé de boire environ 1,5 litres d’eau par jour. Munissez-vous de votre bouteille et fixez vous des objectifs (boire une gorgée chaque demi-heure par exemple).eau infection urinaire répétition

2 : Porter des vêtements adaptés

Vous ne le savez peut être pas mais les jeans moulants et les sous-vêtements synthétiques sont vos ennemis dans la lutte contre l’infection urinaire. Dur de se résigner à porter des culottes en coton mais cela permet de prévenir le risque d’infection, ainsi que de porter des vêtements amples. Rassurez-vous, il existe des sous-vêtements en coton très sexy maintenant !

3 : Avoir une bonne hygiène corporelle

Les gynécologues ne cessent de le répéter, essuyez-vous de l’avant vers l’arrière. Ce n’est pas très glamour mais l’infection urinaire est souvent le résultat d’une contamination par les selles. S’agissant de l’hygiène intime, elle doit se faire à l’eau et au savon de manière superficielle. Il faut également changer régulièrement ses protections intimes pendant les règles. A l’inverse, une hygiène trop stricte peut être un facteur d’infection urinaire à répétition . En effet, certains produits sont trop agressifs et peuvent engendrer un déséquilibre au niveau de la flore vaginale ou vulvaire.culottes coton infection urinaire répétion

4 : Ne pas se retenir d’aller aux toilettes

Je le consens, il n’est pas toujours aisé de trouver un endroit pour aller aux toilettes mais le fait de se retenir influe directement sur la propagation des bactéries responsables de l’infection urinaire. Si vous laissez votre urine stagner dans la vessie, le taux d’acidité de l’urine va augmenter et créer des irritations. Même en plein rush, pensez à aller aux toilettes au moins 3 à 4 fois par jour.

5 : Uriner systématiquement après chaque rapport sexuel

Beaucoup d’entre vous font un lien entre rapport sexuel et infection urinaire. L’astuce pour limiter la transmission des germes est de faire un détour par les toilettes après le rapport. En effet, uriner après l’acte sexuel permet d’évacuer une partie des germes présents dans l’urètre et ainsi contribue à éviter les infections urinaires à répétition.

6 : Eviter aussi la constipation

La prévention de l’infection urinaire passe aussi par la prévention de la constipation. Une bonne alimentation composée de fibres et riche en magnésium peut donc vous aider contre les infections urinaires. Mangez équilibré donc mais aussi… Bougez ! On ne cesse de nous le répéter, il faut pratiquer une activité physique régulière, ce qui permet entre autres de lutter contre la constipation.

7 : Ingérer de l’hibiscus sabdariffa

En infusion ou en jus, l’hibiscus rouge (bissap) est un remède naturel et efficace contre les bactéries responsables de l’infection urinaire. La prise régulière de bissap agit en amont de l’apparition des symptômes et permet même de combattre les bactéries résistantes aux antibiotiques. Bref, un allié indispensable contre une infection urinaire à répétition.

tampon cystite8 : Utiliser des tampons probiotiques

Pas d’inquiétude, moi non plus je ne connaissais pas. Mais les mérites de ces tampons pour combattre les infections urinaires récidivantes sont tels que je me devais d’en parler. Ces tampons permettent d’apporter des probiotiques dans le vagin et ainsi de restaurer la flore vaginale. Notamment, il peut être utile de porter ce type de tampon à la piscine afin d’empêcher le chlore d’entrer dans le vagin et ainsi éviter les mycoses qui favorisent l’infection.

9 : Appliquer des huiles essentielles

Peu de personnes savent que certaines huiles essentielles peuvent être conseillées pour compléter les mesures contre l’infection urinaire. L’application d’huiles essentielles telles que l’huile d’origan ou de santal permet de renforcer l’immunité et nettoie les organes pour éviter la transmission de germes.

10 : Ne pas recourir à l’automédicationmedicament infection urinaire répition

C’est tentant, il est vrai, d’aller chercher le dernier médicament prescrit pour une infection urinaire lorsque de nouveaux symptômes apparaissent. Grave erreur ! L’infection peut provenir d’une bactérie différente ou même il peut s’agir d’une infection d’une autre partie du système urinaire. L’automédication peut davantage risquer d’aggraver les symptômes que de les combattre. Aussi, la prise d’antibiotiques à répétition amplifie le phénomène de résistance des bactéries et pourrait donc réduire l’efficacité des traitements à venir.

No comments yet.

Laisser un commentaire